Utilisation trop précoce de la tablette et du smartphone Cause du retard de la parole chez de nombreux jeunes enfants ?

Les enfants sont altérés dans leur développement intellectuel par une utilisation excessive des smartphones et des tablettes. (Image : Natallia Vintsik / fotolia.com)

Les smartphones et tablettes ont-ils un effet négatif sur nos enfants ?
De nos jours, le nombre de smartphones, de tablettes et de consoles de jeux portables (handhelds) augmente massivement. En raison de cet effet, de plus en plus de jeunes enfants entrent en contact avec ces appareils dès leur plus jeune âge. Les chercheurs ont maintenant découvert que l'utilisation de tels dispositifs dans la petite enfance augmente le risque de retard de la parole.

'

Les chercheurs de l'Université de Toronto ont découvert dans leur étude que l'utilisation de tablettes et de téléphones intelligents peut entraîner un retard de la parole chez les jeunes enfants. Les professionnels de la santé ont publié un communiqué de presse sur les résultats de leur étude, qui ont également été présentés lors de la réunion 2017 des sociétés universitaires de pédiatrie.

De plus en plus de jeunes enfants utilisent des tablettes ou des smartphones. Les professionnels de la santé ont découvert que cette utilisation précoce peut entraîner des problèmes de développement du langage. (Image : Natallia Vintsik / fotolia.com)

Les experts examinent 894 sujets pour leur étude
Pour leur étude, les chercheurs ont examiné un total de 894 enfants âgés de six mois à deux ans entre 2011 et 2015. Divers tests ont été effectués régulièrement sur les sujets testés. Les experts ont découvert qu'environ 20 % des enfants utilisaient des tablettes ou des appareils similaires pendant 28 minutes en moyenne par jour. Plus les enfants passent de temps devant les écrans, plus il est probable que le développement du langage soit retardé, selon les chercheurs.

Dans quelle mesure 30 minutes supplémentaires devant l'écran augmentent-elles le risque de retard de parole ?
Pour chaque augmentation de 30 minutes du temps passé devant un écran, les chercheurs ont confirmé une augmentation de 49 % du risque de retard de la parole. Cependant, il n'y avait pas de lien évident entre le temps passé devant un écran et d'autres retards de communication tels que les interactions sociales, le langage corporel ou les gestes, expliquent les auteurs.

De plus en plus de jeunes enfants entrent en contact avec les smartphones et les tablettes
Les appareils portables tels que les smartphones et les tablettes sont très répandus de nos jours. De nouvelles directives pédiatriques conseillent de respecter une limitation du temps d'écran, en particulier pour les bébés et les tout-petits. L'utilisation de tablettes et de smartphones avec de jeunes enfants est désormais assez courante, estiment les experts. La présente étude a été la première à examiner l'association entre le temps passé devant un écran et le risque de retard de la parole.

Plus de recherche est nécessaire
Les résultats de l'enquête appuient une recommandation actuelle de l'American Academy of Pediatrics. Celui-ci stipule que tout type de média dit écran doit être évité chez les enfants de moins de 18 mois. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre la nature et le contenu des activités à l'écran et leur impact sur le développement du langage, expliquent les auteurs. Par ailleurs, d'autres influences doivent également être prises en compte, comme l'utilisation de tablettes et de smartphones par les parents et le partage d'appareils par les parents et les jeunes enfants. Ce n'est qu'en tenant compte de tous ces facteurs que l'on peut comprendre l'impact à long terme sur les résultats de la communication dans la petite enfance, disent les professionnels de la santé. (comme)

Mots Clés:  Symptômes Galerie Diriger