Méningite : le virus Zika est apparemment aussi une menace pour les adultes

Selon les dernières découvertes, le virus Zika peut également endommager gravement le cerveau des adultes. (Image : Kletr / fotolia.com)

Le dangereux virus Zika peut également endommager le cerveau des adultes
Le virus Zika, soupçonné de provoquer des malformations du crâne chez les nouveau-nés, peut également endommager le cerveau des adultes. Des chercheurs français font état d'un homme qui aurait apparemment contracté une méningite à cause de l'agent pathogène.

'

Particulièrement dangereux pour l'enfant à naître
Le dangereux virus Zika se propage dans plusieurs pays d'Amérique centrale et du Sud depuis des mois. À l'occasion, l'agent pathogène a été amené dans d'autres régions du monde par des voyageurs. Au cours des derniers mois, plusieurs cas de Zika ont également été connus en Allemagne. L'agent pathogène est particulièrement dangereux pour les bébés à naître. Mais maintenant, des scientifiques français ont également mis en garde contre un éventuel préjudice pour les adultes. Selon les experts, un homme aurait contracté une méningite à cause de Zika.

Selon les dernières découvertes, le virus Zika peut également endommager gravement le cerveau des adultes. (Image : Kletr / fotolia.com)

Le Zika peut potentiellement endommager le cerveau des adultes
Le virus Zika n'est pas mortel et, selon les experts de la santé, provoque des symptômes pseudo-grippaux tels que fièvre, maux de tête, courbatures et parfois une éruption cutanée chez environ 20% des personnes infectées. L'agent pathogène est également tenu responsable de milliers de cas de microcéphalie chez les bébés. Les enfants naissent avec une tête inhabituellement petite, ce qui peut entraîner des malformations cérébrales. Comme des chercheurs français l'ont maintenant rapporté dans le "New England Journal of Medicine", l'agent pathogène peut apparemment aussi endommager le cerveau des adultes.

Virus détecté dans le liquide céphalo-rachidien
Dans l'article, les scientifiques ont décrit le cas d'un homme de 81 ans qui a été admis dans un hôpital de Créteil près de Paris après une croisière en janvier. On dit que le virus Zika a été trouvé dans son liquide céphalo-rachidien. Selon les informations, le patient, qui était en parfaite santé avant sa croisière dans le Pacifique, souffrait d'une forte fièvre et de symptômes de paralysie et est depuis tombé dans le coma. Une méningite a été diagnostiquée à la clinique. Le patient va maintenant un peu mieux.

Pas encore de preuves claires
Selon un rapport de l'agence de presse AFP, le co-auteur de l'étude, Guillaume Carteaux, a déclaré : "C'est le premier cas du genre qui a été signalé à notre connaissance." Bien qu'aucun autre virus ou un virus autre que le Le virus Zika est un déclencheur possible. D'autres agents infectieux ont été trouvés, mais il n'y a toujours aucune preuve que Zika ait causé l'inflammation. Ce n'est que récemment qu'une autre équipe de recherche française a signalé un lien possible entre le virus Zika et une grave inflammation de la moelle épinière. D'après l'article de la revue spécialisée "EurekAlert !", le virus a été détecté dans la moelle épinière d'un adolescent de 15 ans admis à la clinique universitaire de la ville de Pointe-à-Pitre dans l'Outre-mer français. Guadeloupe mi-janvier avec paralysie demi-face. (un d)

Mots Clés:  Hausmittel Publireportage Sujets